29/07/2006

il y a au moins ......

Il y a au moins 5 personnes dans ce monde qui t'aiment au point de mourir pour toi.

Il y a au moins 15 personnes qui t'aiment d'une certaine manière

La seule raison pour laquelle une personne te déteste,c'est parce qu'il/elle veut être comme toi.

Un sourire de toi apporte de la joie à quelqu'un même s'il/elle ne t'aime pas.

Toutes les nuits, quelqu'un pense à toi avant d'aller se coucher.

Tu représentes le monde pour quelqu'un.

Si ce n'était pas pour toi, quelqu'un ne pourrait pas vivre.

Tu es Spécial(e) et Unique

Quelqu'un dont tu ignores l'existence t'aime.

Quand tu fais la plus grosse bêtise, quelque chose de bien provient de celle-ci.

Quand tu penses que le monde te tourne le dos, regarde bien: c'est surtout toi qui tourne le dos au monde.

Quand tu penses que tu n'as pas de chance quand tu n'as pas ce que tu veux, tu ne l'auras probablement pas. Si tu crois en toi, probablement, tôt ou tard, tu l'auras.

Souviens-toi toujours des compliments que tu reçois. Oublie les remarques méchantes.

Dis toujours aux gens ce que tu ressens à propos d'eux, tu te sentiras mieux quand ils le sauront.

Personne ne mérite tes larmes et tes pleurs, et celui ou celle qui le mérite vraiment ne te fera jamais pleurer.

Si tu as un meilleur ami, prends le temps de lui dire ce qu'il représente pour toi.



On dit que cela prend une minute pour remarquer une personne spéciale, une heure pour l'apprécier, un jour pour l'aimer, mais qu'on a ensuite besoin de toute une vie pour l'oublier.

Arrête-toi un peu et prends le temps de vivre.

 

 

 

01:43 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

*** hello ma soeurette je t'envoie enorme bisous pfffff je suis encor bien a l'ouest aujourd'huit grrr arrive pas a venir sur msn bisous bisous

Écrit par : juju | 29/07/2006

Bonjour Hirondelle, Je passe te souhaiter un bon week-end, merci pour ton gentil com
Merlin

Écrit par : Merlin | 30/07/2006

he Cupidon, pourquoi cette blessure tu nous inflige, aprend nous a mesurer le sens de tes fleches.
le paradis ou l'enfer : plaisir a lire, larme quand on en connait la profondeur.

Écrit par : marc | 30/07/2006

Les commentaires sont fermés.