05/08/2006

en écoutant les oiseaux

 

Oh! Quand donc aurez-vous fini, petits oiseaux,
De jaser au milieu des branches et des eaux,
Que nous nous expliquions et que je vous querelle?
Rouge-gorge, verdier, fauvette, tourterelle,
Oiseaux, je vous entends, je vous connais. Sachez
Que je ne suis pas dupe, ô doux ténors cachés,
De votre mélodie et de votre langage.
Celle que j'aime est loin et pense à moi; je gage,
O rossignol dont l'hymne, exquis et gracieux,
Donne un frémissement à l'astre dans les cieux,
Que ce que tu dis là, c'est le chant de son âme.
Vous guettez les soupirs de l'homme et de la femme,
Oiseaux; Quand nous aimons et quand nous triomphons,
Quand notre être, tout bas, s'exhale en chants profonds,
Vous, attentifs, parmi les bois inaccessibles,
Vous saisissez au vol ces strophes invisibles,
Et vous les répétez tout haut, comme de vous;
Et vous mêlez, pour rendre encor l'hymne plus doux,
A la chanson des coeurs, le battement des ailes;
Si bien qu'on vous admire, écouteurs infidèles,
Et que le noir sapin murmure aux vieux tilleuls:
"Sont-ils charmants d'avoir trouvé cela tout seuls!"
Et que l'eau, palpitant sous le chant qui l'effleure,
Baise avec un sanglot le beau saule qui pleure;
Et que le dur tronc d'arbre a des airs attendris;
Et que l'épervier rêve, oubliant la perdrix;
Et que les loups s'en vont songer auprès des louves!
"Divin!" dit le hibou; le moineau dit: "Tu trouves?"
Amour, lorsqu'en nos coeurs tu te réfugias,
L'oiseau vint y puiser; ce sont ces plagiats,
Ces chants qu'un rossignol, belles, prend sur vos bouches,
Qui font que les grands bois courbent leurs fronts farouches,
Et que les lourds rochers, stupides et ravis,
Se penchent, les laissant piller le chènevis,
Et ne distinguent plus, dans leurs rêves étranges,
La langue des oiseaux de la langue des anges.

 

blue_tit

17:07 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

zozios super cette poésie ,
mais l'hiver viendra bien assez tôt ...
alors nous les nourrirons pour les remercier de leurs chants tout au long de l'année
bon w-end hirondelle67

Écrit par : lumi | 05/08/2006

C'est si beau le chant des oiseaux... J'parie qu'il y a des gens qui n'entendent même pas leur chant, non pas qu'ils fûssent sourds, mais bien parce qu'ils ont leur coeur tellement fermé.... Pfff !
Enfin, petite hirondelle, je te souhaite une merveilleuse fin de soirée, j'sais pas si les oiseaux chantent encore, vu qu'il est depuis longtemps l'heure pour eux.... d'aller dormir !
Amicalement,

Écrit par : marc | 05/08/2006

Coucou Nath Très joli ce poème! Qui a t'il de plus beau que le chant des oiseaux et la beauté de la nature...moi j'aime me réveiller avec cette douce et tendre mélodie, là pour l'instant ils sont un peu absents au bord de la fenêtre mais heureusement dehors ils sont bien là !
Je suis du même avis que Marc, y'en a qui ne les entende même pas ! y'en a qui ne voit même pas les jolies fleurs....y'en a qui passe sans même les regarder, y'en a qui marche avec les yeux et les oreilles complètement fermer...c'est dommage et tellement triste ! Enfin
J'en reviens a ton poème et la vue magnifique ici plus bas , bravo
Tout est tellement joli , quel plaisir de venir chez toi !
Oui je sais je suis souvent absente, mais là çà fait un bon moment que je bute sur un poème, je manque d'inspiration, je ne trouve pas les mots...et j'ai vraiment envie de faire un joli poème...pour accompagner cette photo ! j'ai la rage...car lorsqu'on est romantique, sensible, nostalgique...on devrait avoir facile de s'exprimer non !
Pourquoi suis je bloquée a ce point??? la peur...timidité..je pense !

Dis as tu des nouvelles de Juju ? lorsque je clic sur son blog j'arrive chez skynet ! Pourquoi ?
Je te souhaite un bon dimanche
Bisous
Chloé

Écrit par : Chloé | 06/08/2006

Les commentaires sont fermés.