18/09/2006

LIBRE DE PENSER

 

libre de penser

de rire d'aimer

profiter des secondes de bonheur
de paix de choix
savoir décider

dire non
oser choisir

entreprendre

batir

il suffit de peu de chose

alors un peu de courage

la vie n'est pas toujours facile

mais il suffit de redresser la tête

d'affronter les épreuves

avec sincérité

suivre son coeur

ses choix

c'est seulement ainsi

que l'on devient acteur de sa  vie

et il faut aussi savoir

tendre la main à celui qui en a besoin

sans espérer un retour
juste se dire que c'est bien

alors s'installe l'harmonie avec soi même

et le monde parait presque parfait ....

 

 






11:29 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

15/09/2006

juste merci

 

 coucou tout le monde je vous remercie pour vos nombreux passages sur mon blog ca y est les 4000 sont atteints

donc un grand merci à mes amis (es) virtuel

 

je ne serais pas là pour poster pendant quelques temps

car j'ai une grosse grippe intestinale

quel galère .

 

donc à bientôt ,je vous souhaite à tous un merveilleux week end

bisous à tous

 

 

18:02 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

14/09/2006

l amitier perdu

 

Rencontrées par hasard
Nos deux âmes esseulées
Se sont plues sans tarder
Et puis soir après soir
De cette affinité
Dans le vaste jardin
Des sentiments humains
Une graine a germé

On la nomme Amitié

Sa belle couleur rubis
Illumine la nuit
Comme l'étoile du Berger
Arrosée chaque jour
Elle poussait à vue d'oeil
Entourée de ses feuilles
Douces comme du velours
Et tels deux enfants
Enivrés de sourires
Nous regardions grandir
Cette fleur née du vent

Puis le temps a passé
Des pétales ont jauni
Faute d'être nourrie
Cette fleur s'est fanée
Nous pensions qu'elle poussait
Toute seule dans son coin
Que tout allait très bien
Alors qu'elle se mourrait
Et bientôt a rejoint
Le bouquet désséché
Des amitiés passées
Tuées par manque de soins

Vous qui êtes amis
Arrosez cette fleur
Qui parfume les coeurs
Et embellit la vie
Elle ne pousse que rarement
Même dans un bon terreau
Une amitié sans eau
Ne peut vivre longtemps

 

407744

17:39 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

13/09/2006

N ABANDONNE PAS

N’ABANDONNE SURTOUT PAS

 

Lorsque  dans ta vie  rien ne va plus, que les problèmes te tourmente ton esprit et que l’argent te cause des soucies...
repose-toi mais surtout n’abandonne pas
lorsque  trop d'erreurs ont été commises, que tout ton univers  menace de s’écrouler et que fatigué, tu sens la confiance t’abandonné repose-toi s'il le faut mais N’ABANDONNE SURTOUT PAS.

 

Tu sais, la vie est parfois étrange avec son lot de surprise et d'imprévue, il ne nous est pas donner de savoir a l’avance combien d'étape nous  devrons franchir, ni combien d'obstacle nous devrons surmonter avant d’atteindre le bonheur, la paix et la réussite.
Combien de gens ont malheureusement cessé de lutter, alors qu’il  aurait peut-être fallu qu'un petit pas de plus pour q’un échec se transforme en réussite. Et pourtant un pas a la fois n'est jamais trop difficile, tu dois donc avoir le courage et la ténacité   nécessaire de faire ce petit pas de plus.


Tu verras alors que cette attitude pleine de foi appellera à elle, du plus profond de toi-même, des forces et des énergies  de vie que tu ne soupçonnais même pas et qui t’aideront à réaliser ce que tu peux entreprendre.
Mais surtout et avant tout, souvient toi bien de ceci:
Quand dans ta vie, des moments difficile viendront...
...repose-toi, IL LE FAUT, MAIS
N'ABANDONNE SURTOUT PAS.

 

 

Butterflies

 

 

15:13 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

11/09/2006

MONTE AVEC MOI

 

Monte avec moi dans mon canot
Et permets-moi de t'emmener
Avec douceur au fil de l'eau
Sur la rivière de l'amitié

Chassons d'un souffle les nuages
Qui moutonnaient sous le soleil,
Vois défiler le paysage
Et parcours 1001 merveilles

Imprègne-toi de la nature,
De la vie, du vent... tu entends?
Le clapotis de l'eau murmure
Quelques mots tendres et apaisants...

Ecoute les oiseaux rieurs
Laisse leur musique t'envoûter:
Savoure ces moments enchanteurs
Sur la rivière de l'amitié

Installe-toi confortablement
Découvre la sérénité
D'un monde fertile et verdoyant
Dont les richesses te sont données

Ferme les yeux, sens la fraîcheur
De l'eau qui coule entre tes doigts
Regarde, sur la rive, les pêcheurs
Assis avec leur canne en bois

Comme eux, laissons couler le temps
Et cessons même de pagayer
Suivons les caprices du courant
Sur la rivière de l'amitié.

Oublie tout, laisse-toi dériver
Chasse un à un tous tes soucis
Ne pense plus aux mauvais côtés
Qui assombrissent parfois la vie

Ne pense à rien, laisse-toi griser
Par les éclaboussures d'écume
Dont la blancheur va effacer
Chagrin, rancœur et amertume

Je t'offre un moment de douceur,
Une trêve dans ce monde insensé
Viens, laisse un peu voguer ton cœur
Sur la rivière de l'amitié

J'ai peu d'amies dans ma vie
Mais ceux qui le sont
Ont ce petit quelque chose de spécial et d’inédit
.

 

 

23:58 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

09/09/2006

SITE A DECOUVRIR

 

coucou à tous ,aujourd'hui je ne poste pas de texte car je voudrais vous faire découvrir un magnifique site celui de mon ami

pour ceux qui aiment la nature la photo ,la musique new age et indienne

et l'informatique vous allez vous régaler , personnellement j'ai pris un énorme plaisir à le visiter c'est du très bon travail ,les montages sont très bien réaliser

et j'adore sa musique que je ne connaissais pas du tout et qui est un régal au oreilles

je vous met le lien

et vous souhaites un super week end ensoleillé à tous

 

                           http://www.spocky.fr

 

 

 

 

 

 

18:23 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

08/09/2006

AIMER...





Aimer c'est se comprendre
Sans se parler.
Aimer c'est apprendre
à se respecter.

L'amour est un cadeau,
Qu'il ne faut refuser,
Car c'est le plus beau
Que l'on peut espérer.

Aimer, c'est avoir le coeur
Qui ne bat que pour l'être,
Qui nous donne du bonheur
Et nous apporte le bien être.

L'amour est comme une fleur,
Doucement il s'épanouit.
C'est un état de douceur
Qui rend si belle la vie.

Aimer, c'est offrir à l'être aimé
Sans rien attendre en retour.
Aimer, c'est donner sans compter,
C'est offrir tout son amour.

L'amour est un état d'esprit,
Pleins de moments uniques
Qui remplissent notre vie
D'instants magiques.

Aimer, c'est offrir son coeur
Et se donner entièrement.
Il ne faut pas avoir peur
De ses sentiments.

L'amour est la plus belle faveur
Que peut nous apporter notre existence.
C'est une grande douceur
Dans ce monde de violence.

 

romantic_arts_001

 

11:37 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

06/09/2006

la plus belle chose .....

La plus belle chose sur terre

 

Il y a des choses qu’on ne dit pas

Il y a des choses qu’on ne voit pas

Mais il y a des choses qui s’oublient pas

 

Je me souviens d’un matin clair

Ou pour une fois j’ai découvert

Une chose étrange qui dure depuis toujours

Ce sentiment que l’on appelle amour

 

Tu m’as regardé

 je t’ai parlé

et nous avons compris la vérité

nous étions fait pour nous aimer

 

ce jour là une étoile nouvelle a brillé dans  le ciel

toi et moi nous volions comme deux tourterelles

et jamais nous ne nous sommes quittés

nous étions entrain de nous aimer

 

alors, amis…

écoutez et espérez,

à chacun ça peut arriver

croyez et redites vous cette phrase toute simple

 

 

12:26 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

04/09/2006

La Source

 

Tout près du lac filtre une source,
Entre deux pierres, dans un coin;
Allègrement l'eau prend sa course
Comme pour s'en aller bien loin.

Elle murmure: Oh! quelle joie!
Sous la terre il faisait si noir !
Maintenant ma rive verdoie,
Le ciel se mire à mon miroir.

Les myosotis aux fleurs bleues
Me disent : Ne m'oubliez pas!
Les libellules de leurs queues
M'égratignent dans leurs ébats:

A ma coupe l'oiseau s'abreuve;
Qui sait? - Après quelques détours
Peut-être deviendrai-je un fleuve
Baignant vallons, rochers et tours.

Je broderai de mon écume
Ponts de pierre, quais de granit,
Emportant le steamer qui fume
À l'Océan où tout finit.

Ainsi la jeune source jase,
Formant cent projets d'avenir;
Comme l'eau qui bout dans un vase,
Son flot ne peut se contenir;

Mais le berceau touche à la tombe;
Le géant futur meurt petit;
Née à peine, la source tombe
Dans le grand lac qui l'engloutit!

 

© Théophile Gautier - 19 ème

 

yl6u38v6

18:04 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

02/09/2006

UN GRAND MERCI

 
 

 

Coucou je vous remercie tous pour vos  passages sur mon blog

en deux mois 3000 passages

 

un très grand merci du fond du coeur à tout le monde

 

               

                            

 

 

 

11:35 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

les dix commandement (l'inacceptable)

 


On peut se dire que l'irrémédiable
Avec le temps on peut réunir l'oubli
Avec l'amour pour vous retenir
Juste laisser un peu d'espérance
A peine murmuré sous un silence

Mais il y a l 'inacceptable
Qui vient tout bousculer
Une erreur de là-haut qu'on a pas demandé
Mais il y a l'inacceptable
En plein vol, foudroyé
Et qui vient tout reprendre
Tout ce qu'on vous a donné
Et vous laisse comme une impression
Une impression d'inachevé

On peut se dire que l'inconcevable
Peut arriver un jour sans faire de bruit
Tout bouleverser sans vous prévenir
Même s'y attendre
Parce que quoi qu'on fasse
On sait le mur au bout de l'impasse

Mais il y a l'innaceptable
Qui vient tout bousculer
Une erreur de là-haut
Qu'on a pas demandé
Mais il y a l'inacceptable
En plein vol, foudroyé
Et qui vient tout reprendre
Tout ce qu'on vous a donné
Et vous laisse
Comme un injustice
Une injustice inacceptable

Mais il y a l'inacceptable
En plein vol, foudroyé
Et qui vient tout reprendre
Tout ce qu'on vous a donné
Et vous laisse comme une impression
Une impression d'inachevé..

 

lsatjv5d

.

11:21 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/08/2006

VOULOIR VIVRE PLEINEMENT

Vouloir vivre pleinement

ô esprit, efface toutes ces pensées,
Qui font de mon âme un tourbillon,
Tourbillon de mots déchaînés,
Comme un volcan en irruption.
Je rêve d'un esprit libéré,
D'une âme moins tourmentée...
Je rêve de retrouver
Le bien-être, le joie et la gaieté...
Ne plus me cacher sous un sourire...
Ne plus faire semblant...
Ne plus avoir envie de partir...
Vouloir vivre pleinement...

 

 

11:58 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

28/08/2006

qu'il est doux

Qu'il est doux,
Troublant, enivrant
D'aimer passionnément,
D'un amour absolu
Qui dévore le coeur!

De suspendre son âme
Au sourire d'un magicien,
De fondre sous la douceur
De sa voix qui murmure
Les mots tendres,
De se noyer dans son regard
Et de se voir belle, si belle
Que le monde soudain
Devient beau lui aussi,
De s'abandonner
Sans peur, sans pudeur
Dans la chaleur de ses bras,
De se sentir mourir
Sous la caresse de ses mains
Qui amène les nuits
Aux portes du paradis,
Et d'oublier
Dans un baiser
La tristesse de la vie

 

 

13:53 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

26/08/2006

CROIRE EN LA LIBERTE

 

croire en la liberté

l'oiseau là bas qui fait son nid
a tant de maison a tant de pays
ici
l'aile qu'il s'est construit
le ralenti
qu'on le sache ou qu'on l'ignore
il est l'âme du pays
de ce pays qui n'a de frontière
qui grandit au cœur de nous
il s'étend comme l'aile grandissante du vent
et passe de moi a vous
au milieu de l’instant
ou nos regards se touchent
ou ma bouche vous prend
vous la belle l'altière
et moi l'amant
je vous emporte au milieu du regard
et voila que se lève les horizons
l'oiseau qui déjà fait son nid
s'emporte au delà des venaisons
ce pays est un nom
ce pays est un rêve
ce pays sans dimension
est mon coeur
qu'il nourrit a foison
vogue oiseau de mon rêve
phénix des horizons perdus..
ce pays dont tu es l'âme est la liberté
ce pays qui prend son envol
au milieu de l’amour
et de ma passion....
vogue vogue mon âme
tu as trouvé ailleurs les rives d'un même horizon
là au cœur de celle que j'aime
il s'épanouit comme un frisson....
étendez vos ailes battez a l'unisson
ce pays sans rives
dans vos plumes s'enivre
il est de tous les départs
et de tous les retours
il naît de notre amour..
étendez le ciel
il est au bout de l’aile
et n'a d'horizon
il est liberté
l'éternelle
l'univers vous ouvre ses ailes
il est en saison
pour vous la belle

il est en floraison...
volée d’outardes sauvages
grandes oies blanches des neiges ..
chicane de huards
sur les bancs du fleuve
voiliers d'ailes
ici se lève la liberté
je vous aime ai-je crié.
et la bas sur le port
soufflé par mon cœur
s’emporte les grands mats de plumes, de voiles, d"ailes,
vers la liberté ensoleillée.......

 

Yves DROLET

 

21:22 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

25/08/2006

A L AURORE

A l'aurore du jour prochain,
La rose neuve de ma vie,
Un à un déplie ses pétales,
La beauté de la rose, c'est la joie du rosier.
A jamais je suis le rosier.

-

Sous l'écrasant soleil de Juin,
La rose ouverte de ma vie,
Un à un délie ses pétales,
Le parfum de la rose, c'est la voix du rosier.
A jamais je suis le rosier.

-

Dans l'air parfumé du serein,
La rose passée de ma vie,
Un à un oublie ses pétales.
Le destin de la rose, c'est la croix du rosier.
A jamais je suis le rosier.

-

En l'attente du clair matin,
Le nouveau bourgeon de la vie,
Un à un mûrit ses pétales,
Chaque jour une rose, c'est la loi du rosier.
A jamais je suis le rosier.

-

Au delà de la rose, demeure le rosier.
A jamais je suis le rosier.

-

Jacques Prévost ( Poèmes pour l'an 2000 - Extraits)

 

 

 

17:54 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

24/08/2006

UNE PERLE

Une perle

Un jour j'ai rencontré une magnifique perle
qui a su faire chanter mon coeur comme un merle
Au fil du temps,elle est devenue mon amie intime
pour elle j'ai beaucoup d'estime
Tous les jours j'ai hâte de voir ses lettres remplies de gentillesses
en retour je lui offre toute mon amitié et ma tendresse
Jamais je ne vais oublier mon amie du net
elle se prénomme julie
Je remercie Dieu de l'avoir mise sur mon chemin
Grâce à elle j'ai retrouvé mon vrai destin

 

7mdms83j

 

unefemmeinsolite

17:34 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

mon humeur d'aujourd'hui

10:56 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

 

 
 
 
 
aujourd'hui c'est mon anniversaire du coup je le souhaite aussi a mon blog qui est mon ami ,mes amis ,car j'ouvre mon blog tout les jours avec un plaisir immense ,je lis les coms de tout le monde et me dit
qu'on se sent beaucoup moins seul dans ces moments la
merci a tous d'être aussi gentils avec moi

10:51 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

23/08/2006

L ARBRE .......

Perdu au milieu de la ville,
L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les parkings, c'est pour stationner,
Les camions pour embouteiller,
Les motos pour pétarader,
Les vélos pour se faufiler.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les télés, c'est pour regarder,
Les transistors pour écouter,
Les murs pour la publicité,
Les magasins pour acheter.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les maisons, c'est pour habiter,
Les bétons pour embétonner,
Les néons pour illuminer,
Les feux rouges pour traverser.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les ascenseurs, c'est pour grimper,
Les Présidents, pour présider,
Les montres pour se dépêcher,
Les mercredis pour s'amuser.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Il suffit de le demander
A l'oiseau qui chante à la cime.

 

n9zpov0z

21:49 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/08/2006

EVASION

 

 

Communiquer pour vivre
Sortir de l'isolement
La solitude fait souffrir
Ceux qui entrent dans sa prison
Aimer autant le dire
C'est une forme d'évasion
Une nouvelle chance que l'on peut s'offrir
Une ouverture vers l'horizon
Afin de redécouvrir
Le soleil, le printemps
Les fleurs, la verdure
L'amour, les sentiments
Allez vers l'autre pour survivre
Renouez des liens avec les gens
Leur amitié, leur joie, leurs rires
Guérissent le mauvais sang

 

 

22:19 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

21/08/2006

EMOTIONS

 

Donne-moi un peu d'émotion
Qui m'étouffera la voix
Une difficulté d'élocution
Et des larmes de joie
Je veux sentir la pression
S'exercer au fond de moi
Pour échapper à l'attraction
Et m'envoler vers toi
Atteindre la constellation
De l'étoile qui brille en toi
Donne-moi les sentiments
Qui font goûter au bonheur
Pour éprouver la sensation
De flotter dans les airs
Accélérer mes pulsations
Affoler le rythme de mon cœur
Et que nos corps à l'unisson
S'extasierons dans l'univers
Comme un feu d'artifice de passion
De couleurs et de lumières
Que fera une fascinante éruption
Au milieu du système solaire

 

 

21:22 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

20/08/2006

VEILLIR EN BEAUTE

 

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son coeur;
Sans remord, sans regret, sans regarder l'heure;
Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L'âge n'a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
Être fier d'avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour;
Car, où que l'on soit, à l'aube du jour,
Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir;
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un au revoir.

 

 

14:49 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

 

 

 

 

bon dimanche

a tout le monde

 

 

14:08 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/08/2006

LA NATURE ET L HOMME

 

Un rayon de soleil transperce le ciel bleu,
La lumière est si forte que je ferme les yeux...
Une journée hivernale froide et saisissante,
Où la fragile bise est frissonnante...
La douce neige fond sous les rayons chauds,
Et laisse apparaître de petites nappes d'eau
Qui reflètent le soleil jusque dans mon coeur...
Il y a des jours où il n'y a que malheur,
Mais la nature est là pour nous rappeler
Que le temps fait tout changer...
Les feuilles des arbres tombent en automne,
Mais ressusciteront de façon monotone...
La neige couvre les beaux paysages en hiver,
Mais s'évanouira sous la lumière sévère
Du doux soleil du printemps...
La nature, c'est comme un être vivant,
Son esprit s'illumine ou s'assombrit,
Son corps est verdoyant ou affaibli...
Prenons donc exemple sur la Nature
Qui encaisse des dégradations dures,
Mais qui sait se relever avec le temps...

 

 

18:24 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

17/08/2006

souriez a la vie

 

Souriez à la vie
Souriez à l'amour
Souriez au bonheur de chaque jour
Il y a des circonstances qui blessent
La vie moderne, le stress
L'âge qui vous agresse
Un être qui vous délaisse
Ayez ce réflexe
Souriez à la vie
Souriez à l'amour
Souriez au bonheur de chaque jour
La vie est ainsi faite de hauts et de bas
Il faut l'affronter sans baisser les bras
Aussi longtemps qu'il le faudra
Montrez-lui que vous ne vous résignez pas
Ayez ce réflexe
Souriez à la vie
Souriez à l'amour
Souriez au bonheur de chaque jour
Le jour où vous avez le sentiment qu'il n'y a plus rien à faire
Que la vie vous a injustement marqué au fer
Et que vous ne contrôlez plus votre colère
Jusqu'à en vouloir à toute la Terre
Ayez ce réflexe que je préfère
Souriez à la vie
Souriez à l'amour
Souriez au bonheur de chaque jour

 

 

 

18:26 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

16/08/2006

DES PAPILLONS ET DES MOTS

DES MOTS ET DES PAPILLONS

…La nature m’invite souvent
Juste pour voir l’éclosion
Et des fleurs
Et l’épanouissement des cœurs

Je suis cet invité sans identité
Qui foule de ses pas légers
L’espace d’un lac endormi
Où les arbres ne cessent de s’abreuver

Je suis le bruissement des feuilles
Les chants qui répercutent les chants
Les eaux qui suivent les eaux
Pour embrasser la page bleue

J’aime voir la danse divine des papillons
Ces voltiges qui attirent mon regard
Ces mille couleurs qui habillent les ailes
Et je ne cesse de trembler de joie

Frissonner comme les herbes riveraines
Sous la caresse de la brise
Un papillon distant, me sourit souvent
Il vient s’accrocher à la tige de ma plume

Il semble me dicter la marche à suivre
Ses yeux cherchent à m’atteindre
Il veut lire dans mes pensées
Et je sombre dans l’océan de son regard

Il me délaisse, s’envole, cherche sa dulcinée
Je le regarde s’éloigner en faisant frémir mon âme
Ils sont deux à s’approcher de la page
Et mes yeux envoûtés suivent l’envol

La nuit j’ai un autre rendez vous
Un autre invité du soir
Lui il accompagne la lueur de la veilleuse
Et s’en va avec les éclairs de l’aube

 

 

18:09 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

13/08/2006

poême breton

 

Poème breton

Pour te faire sourire :

La nuit était noire,
La lune était blanche,
Nous étions seuls ce soir,
Elle et moi sous les branches.

Ses grands yeux étaient si doux,
Et sa robe claire était belle,
Mon regard se porta sur ses mamelles,
Et en la caressant je me mis à genoux.

Je lui dis de se calmer,
De ne pas se rebeller,
Je fis courir ma main,
Doucement sur ses reins.

Je n'y connaissais rien,
Mais je fis assez bien,
Pour venir d'un geste tendre,
Au bas de son ventre.

Je me souviens de ma peur,
De l'excitation de mon coeur,
Jusqu'a ce moment béni,
Où ma honte s'enfuit.

Après quelques Hisse et Han,
Il ne fallut pas longtemps,
Pour qu'en un jet puissant,
Jaillisse le liquide blanc.

Alors je connus cet intense moment,
Enfin un homme, j'étais à présent,
C'était la toute première fois cet automne...
Que je trayais une vache Bretonne

 


 

 



21:01 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

11/08/2006

L AMOUR

 

L'amour est la plus belle chose qui puisse exister sur terre. C'est le pouvoir le plus puissant, la plus grande force d'atraction. Des coeurs enflammés par son feu ont cessé de battre en son nom. D'autres, perdus, se noyant dans l'océan de leur propres larmes, ont pu fournir un dernier effort et faire entendre leur bruit sourd et régulier en trouvant l'île où il se cache.

Il fait retrouver espoir à ceux qui ont été meurtris par la vie; et même si l'amour finit toujours, toujours par faire souffrir, aucune blessure, aussi profonde soit-elle, n'est inguérissable. L'onguent le plus efficace est le temps.

Ainsi, un jours suit l'autre, inlassablement. Surtout, il faut essayer le plus possible de ne pas raviver les brûlures de la blessure béante en y faisant glisser des larmes. C'est pour cette raison que les premiers temps sont si douloureux.

Les mauvais jours seront lentement remplacés par les jours meilleurs. Peu à peu, la blessure se refermera et, peut-être un jour, l'amour reviendra, péniblement ou à toute vitesse, nul ne le sait, mais il reviendra. C'est alors que le bien le plus précieux sera entre nos mains: Le coeur d'un autre. Voilà la raison de vivre la plus solide. Peut-être qu'un jour l'amour s'éloignera, mais il faut continuer de se battre, ne jamais abandonner la partie.

L'amour a ses joies et ses tristesses, c'est la loi. Le monde ne serait pas un monde, s'il était sans amour. Un simple "Je t'aime", ce cris émouvant, puissant, fragile, déchirant, ce cri du coeur, rempli d'un réconfort et d'une joie sans égal. Qu'il soit dit en chanson, par écrit ou même par un simple regard, l'effet est le même. "Je t'aime", quelqu'un tient à soi pour ce qu'on est, à l'état brut. Le vrai amour se fiche de l'extérieur, des apparences, des "les autres verront ce que je veux qu'ils voient" et c'est ce qui fait toute son immensité et sa beauté.

 

 

112350916095

21:37 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

10/08/2006

IL NE FAUT PAS AVOIR PEUR......

 

J'avais peur d'être seul, jusqu'à ce que...
J'ai appris à m'aimer moi-même.

J'avais peur de l'échec, jusqu'à ce que...
Je me suis rendu compte que j'échouais si je n'osais pas.

J'avais peur que l'on me repousse, jusqu'à ce que...
J'ai compris que je devais croire en moi-même.

J'avais peur de la douleur, jusqu'à ce que...
J'ai appris qu'elle était nécessaire pour grandir.

J'avais peur de la vérité, jusqu'à ce que...
J'ai découvert la laideur des mensonges.

J'avais peur de la mort, jusqu'à ce que...
J'ai appris qu'elle n'était pas une fin mais un commencement.

J'avais peur de la haine, jusqu'à ce que...
Je me suis rendu compte quelle n'était pas autre chose que de l'ignorance.
J'avais peur du ridicule, jusqu'à ce que...
J'ai appris de rire de moi-même.

J'avais peur de vieillir, jusqu'à ce que...
J'ai compris que je gagnais en sagesse, jour après jour.

J'avais peur de ce que les gens pensaient de moi, jusqu'à ce que...
Je me suis rendu compte que de toute façon elles auraient une opinion de moi.

J'avais peur du passé, jusqu'à ce que...
J'ai compris qu'il ne pouvait plus me blesser.

J'avais peur de l'obscurité, jusqu'à ce que...
J'ai vu la beauté de la lumière d'une étoile.

J'avais peur du changement, jusqu'à ce que...
J'ai vu que même le plus beau papillon devait passer par une métamorphose.

Que nos vies soient chaque jour plus riches, et si nous nous sentons défaillir...
N'oublions pas qu'à la fin, il y a toujours quelque chose de plus

 

 

njoc605n

18:41 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

08/08/2006

L ETERNEL

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encor de jeunes amoureux ;
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux.
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Sur notre banc ami, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant souvent par un baiser.
Combien de fois jadis j'ai pu dire : "Je t'aime !"
Alors avec grand soin nous le recompterons :
Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
De petits riens exquis dont nous radoterons.
Un rayon descendra, d'une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose se poser,
Quand sur notre vieux banc, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

Et comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain,
Qu'importeront alors les rides du visage ?
Mon amour se fera plus grave et plus serein.
Songe que tous les jours des souvenirs s'entassent ;
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens :
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens.
C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main,
Car vois-tu, chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain.

Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur ;
Retenir, s'il se peut, l'impression trop brève
Pour la ressavourer plus tard avec lenteur.
J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare,
Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours ;
Je serai riche alors d'une richesse rare :
J'aurai gardé tout l'or de mes jeunes amours !
Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève
Ma mémoire parfois me rendra la douceur ;
Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
J'aurai tout conservé dans le fond de mon coeur.

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et tu me parleras d'amour en chevrotant.
Nous nous regarderons, assis nous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs

 

 

hhhc4bup

 

14:13 Écrit par hirondelle dans Amour | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |